Evénements

Le système à points : protéger l’Etat en précarisant les travailleurs

pensionsapointLa commission de réforme des pensions 2020-2040 a proposé la mise en place d’un système à points.

Ce système consisterait à mesurer les droits d’un travailleur en matière de pension à travers un compte sur lequel s’accumuleraient des points tout au long de sa carrière. Cette formule permettant de visualiser les droits acquis pourrait être mise en place dans le cadre actuel sans changer les modalités de calcul de la pension.

La commission prévoit néanmoins de changer ces modalités en intégrant implicitement l’évolution réelle du salaire moyen dans le calcul mais en adaptant simultanément le taux de remplacement pour garantir la neutralité budgétaire.

Au final les changements dans le niveau de la pension des travailleurs devraient être relativement marginaux dans la grande majorité des cas.

Le changement significatif vient d’un élément supplémentaire prévu dans le modèle à savoir que la valeur du point déterminant le montant des pensions des travailleurs partant à la retraite ne sera plus déterminé au préalable par un mécanisme légal mais fixé chaque année dans le cadre d’un processus discrétionnaire associant le gouvernement et les partenaires sociaux.

Ce changement a pour but de garantir la soutenabilité financière du modèle en permettant d’ajuster à la baisse le montant des pensions si la charge que représente ces dernières est trop lourde à supporter.

En ce sens, on sécurise le système en déplaçant le risque des pouvoirs publics (est-on capable de payer ?) vers les travailleurs (quel montant vais-je recevoir ?). Ce transfert de risque n’est sans doute pas optimal étant donné les degrés d’aversion au risque des différents acteurs.

Consulter la note