Evénements

L’égalité entre l’homme et la femme. Une priorité du Parti Socialiste

egalite homme femmeDepuis de nombreuses années, le Parti Socialiste a fait de l’égalité entre l’homme et la femme, l’une de ses priorités.

Néanmoins, si les actions menées en faveur de cette égalité sont nombreuses, leurs effets eux, tardent à se faire sentir. À l’heure actuelle, seules la mise en place de mesures contraignantes et l’obligation de résultat ont permis d’avancer dans le domaine de l’égalité homme-femme.

Il aura, par exemple, fallu l’adoption de mesures dites contraignantes, pour arriver à obtenir la parité entre les hommes et les femmes sur les listes électorales.

Toutefois ce mardi 08 décembre en Commission de promotion sociale, Jeunesse, Droits des femmes et égalité des chances de Madame la Ministre Simonis, nous avons fait un grand pas en la matière, en adoptant le projet de décret relatif à l’intégration de la dimension de genre dans l’ensemble des politiques de la Communauté française.

En plus de se conformer aux engagements pris lors de la Conférence Mondiale des femmes à Pékin, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a surtout par ce décret, l’envie d’intégrer la dimension de genre à l’ensemble de ses discussions et de ses décisions et ainsi de prévoir l’impact de celles-ci sur l’égalité homme-femme.

L’intégration de la dimension du genre dans les budgets et comptes de la Communauté représente l’une des grandes avancées de ce décret. Le but de cette intégration est d’arriver à ce que chacun des ministères prenne en compte l’impact du genre lors de l’élaboration de ses budgets. L’ensemble des domaines de compétences sera de ce fait sensibilisé à la recherche de l’égalité réelle homme-femme.

En outre, un plan stratégique reprenant l’ensemble des mesures et des objectifs stratégiques et un rapport d’évaluation seront établis et un Groupe Interdépartemental de coordination (GIC) sera constitué. Ce groupe devra réaliser un rapport annuel au Gouvernement.

Enfin, des formations en genre seront proposées au départ au Groupe Interdépartemental de coordination et par la suite à l’ensemble du personnel des cabinets ministériels et du personnel des administrations.

Ce mardi, le groupe socialiste a dès lors décidé de soutenir le projet de la Ministre et gardera un œil sur la mise en œuvre et l’évolution de celui-ci.